lumière

 

manon clouzeau « Elle est faite d’eau, de terre et de feu. »  

.

Il y a une forme maîtresse dans mon esprit. Il y une force têtue entre mes mains.

Lorsque je suis dans la nature, le tout m’accompagne, mes yeux s’écarquillent et se nourrissent, mon corps se place dans l’espace attentif.

Je vagabonde.

La main de l’homme crée et transforme une laine en étoffe, une terre en bol, un arbre en violon. Merveille, il donne forme à la matière, il lui donne de son âme, de son temps, de ses pensées pour qu’un autre puisse y voir une beauté, une vie, un objet qui l’accompagnera.

La création s’exprime sans mot ni son mais avec couleurs, formes, force et textures.

Une passion est née entre mes mains lorsque j’ai touché cette terre, j’ai compris que mon alphabet était en volume.

Depuis j’y travaille ardemment.

Je travaille avec le bol, réceptacle de vie, fait pour accueillir.

A ce jour il y en a plus de cinq mille façonnés de mes mains, à chaque fois petits pour qu’ils puissent se loger au creux d’une autre main.

Je vis et travaille à Aubeterre sur Dronne, un village de pierres blanches, de tuiles et de bois.

La lampe que je vous présente est un bol tourné à la motte en argile ferrugineuse. Il est émaillé et cuit à 1260°c. Puis il est rempli d’eau, j’y dépose ensuite une bougie en cire d’abeille.

Il ne reste plus qu’à l’allumer et penser.

 

Publicités